Les références aux cellules
retour

L'une des difficultés dans l'utilisation d'un tableur réside dans la compréhension de la référence aux cellules.
Prenons un exemple : on tape 5 dans la cellule A1 (cliquer sur la cellule pour la sélectionner avant).
Sauf précision contraire, il faut utiliser le bouton gauche de la souris.

Si on veut que la cellule C3 contienne un de plus que la cellule A1. On clique sur la cellule C3 et on entre =A1+1

   

Attention de bien commencer la formule avec = sinon Excel interprète la saisie comme du texte et non comme une formule.
Après le signe =, au lieu de taper A1 avec le clavier, on peut cliquer sur la cellule A1 puis on coninue la saisie.
Cette méthode est interessante pour les formules complexes.
Maintenant, on voudrait que la cellule C4 contienne 1 de plus que la cellule A2.
Il suffit de recopier la cellule C3 en C4 avec un copier-coller mais une méthode plus efficace est prévue par Excel.
En bas à droite de la cellule C3, il y a un petit carré noir (si on a cliqué sur cette cellule).
Pour recopier cette formule vers le bas, il suffit de cliquer sur ce petit carré et en laissant le bouton gauche enfoncé, on glisse la cellule vers le bas d'une cellule. Dans la cellule C4 apparaît 1.

   
   
 

Si on clique dans la cellule C4, la formule qui apparaît (en haut dans la ligne de saisie) est =A2+1.
On dit que la référence aux cellules est une référence relative.

On peut noter que lorsque l'on clique sur la ligne de saisie en haut, lorsque le curseur est sur une référence à des cellules, celles-ci apparaissent en couleur (ici en bleu). C'est très utilise pour les références multiples.
On peut en vérifier le bon fonctionnement :

La difficulté réside dans la notation des cellules, en tapant =A1+1 et en recopiant cette formule on s'attend logiquement à avoir =A1+1. Mais le logiciel utilise cette notation plus commode pour repérer les cellules mais elle rend difficile la bonne interprétation de la référence aux cellules.
On peut changer la notation des cellules (c'est celle que l'on découvre lorsque l'on programme des macros).
Pour changer la notaion des cellules, on va utiliser la notation L1C1 :
avec le menu Outils > Options puis dans l'onglet Général, on coche Style de référence L1C1.

On recommence la première étape pour observer le changement :

La formule est moins lisible mais permet de comprendre ce qui se passe lors de la copie.
L(-2)C(-2) fait référence à la cellule qui se trouve 2 colonnes à gauche et deux lignes au dessus de la cellule où l'on tape la formule. Lors de la recopie, Excel copie effectivement la même formule.
La référence L(-2)C(-2) dans le cellule L4C3 (ligne 4 colonne 3) donne L2C1.
C'est effectivement ce que l'on avait précédemment puisque c'est la cellule A2.

On a parfois besoin de faire référence à une cellule précise qui ne dépende pas de la cellule dans laquelle on y fait référence. Par exemple si on tape le coefficient de conversion de Francs en Euros, celui-ci sera dans une cellule fixe. La référence à cette cellule doit être indépendante de la cellule qui y fait référence.
Dans ce cas on parle de référence absolue.
Lors de la saisie d'un formule, un raccourci du clavier permet de gagner du temps pour passer d'une référence relative à une référence absolue.

Au moment de la saisie de la formule précédente, voici ce que l'on obtient avec des appuis successifs sur la touche pour changer le type de référence :

   

On peut donc avoir une référence absolue sur la ligne, sur la colonne ou sur les deux.

La même action avec la notation A1 par défaut (changer avec Fichier > Options > Général)

   

Donc par défaut la référence est relative A1,
touche la référence devient $A$1 : référence absolue pour la ligne et la colonne,
touche la référence devient A$1 : référence absolue pour la ligne 1 et relative pour la colonne,
touche la référence devient $A1 : référence relative pour la ligne et absolue pour la colonne A.

La notation L1C1 est meilleure pour comprendre le principe mais très difficile la compréhension des formules.
Il vaut mieux utiliser la notation A1 et faire confiance au logiciel pour la recopie des formules.